Ghostrunner 2 – TEST PC : Affûter une nouvelle fois votre katana dans cette suite saisissante

Ghostrunner 2 – TEST PC : Affûter une nouvelle fois votre katana dans cette suite saisissante

Après le succès du premier épisode, le studio One More Level et l’éditeur 505 Games sont de retour avec cette suite attendu par les fans du premier épisode de Ghostrunner. Nous allons vous livrer notre avis sur cette suite, alors que vaut Ghostrunner 2 ? 

Que vaut Ghostrunner 2 ?

Tout d’abord, nous remercions infiniment l’agence Minuit Douze et 505 Games pour l’envoi du jeu. Grâce à cette clé, j’ai pu jouer à Ghostrunner 2, environ 12h, de quoi boucler l’histoire principale du jeu. Le test devait sortir plutôt, mais ayant eu quelques galères, cela a pris du retard.

L'histoire : Jack face à ses semblables

Ghostrunner 2 démarre un an après les événements du premier jeu. La mort du Keymaster a créé un vide de pouvoir que certains cherchent à combler. Cela a conduit à l’apparition des Asura, un groupe de prototypes de Ghostrunners déterminés à reconquérir le monde, et c’est à vous de les arrêter.

L’histoire est principalement présentée sous forme de longues conversations entre Jack et les membres de son équipe pendant que vous vous déplacez à travers les niveaux. J’ai souvent eu du mal à me concentrer sur les fils narratifs tout en essayant de me focaliser sur les sections de plateforme parfois délicates ou les combats intenses.

Cependant, l’histoire est également développée à travers des conversations en face-à-face dans une base d’opérations. Ce hub abrite les alliés de Jack, et vous y passerez un peu de temps après presque chaque mission. Vous débrieferez avec les personnages, discuterez de vos prochaines actions et utiliserez la machine de mise à niveau pour débloquer de nouvelles capacités.

Ghostrunner 2 – TEST PC : Affûter une nouvelle fois votre katana dans cette suite saisissante

Les Asura sont d’autres GhostRunners, mais leurs valeurs ne correspondent pas à celles de Jack. Alors que Jack souhaite protéger, les Asura ne cherchent qu’à détruire. Jack doit désormais affronter un ennemi à la hauteur de ses propres capacités et découvrir la raison qui les pousse à semer le chaos. L’histoire semble légère en termes de récit dans son ensemble, mais elle est suffisamment intéressante pour maintenir l’engagement jusqu’au bout.

L’intrigue de Ghostrunner 2 fait un excellent travail en ajoutant de nouveaux éléments à la construction du monde du Dharma et de la post-apocalypse. Vous rencontrez plusieurs nouveaux personnages qui servent de support de fond à Jack, offrant un mélange de personnalités assez décent. J’ai commencé à apprécier Kira, principalement en raison de son attitude impertinente. D’un autre côté, j’ai trouvé que les Asura étaient un peu sous-développés. Bien qu’ils restent une excellente force antagoniste que Jack doit finalement vaincre, un peu plus de temps pour les approfondir aurait été bénéfique.

Le gameplay : Dynamique et agréable

Ghostrunner 2 réussit à raffiner de nombreux éléments du premier jeu. Le combat reste vicieux et rapide, récompensant les joueurs capables d’enchaîner les sauts, les courses sur les murs et les sprints en l’air avec pour coup fatal le slash satisfaisant du katana de Jack.

De nombreuses compétences et capacités du premier jeu font leur retour. Jack a toujours son shuriken, un clin d’œil qui le voit trancher entre les ennemis et son mouvement semblable à une poussée de Force. Mais sa boîte à outils a été élargie avec quelques nouvelles offres, telles qu’un faisceau laser qui jaillit de sa paume, un véritable bullet time ultime et une capacité intéressante de camouflage et de clonage.

Ghostrunner 2 parvient toujours à capturer cette joie d’entrer dans une nouvelle pièce et d’effectuer une fouille optique de l’arène. Vous remarquez les spots de course murale, les ventilateurs pour vous propulser dans les airs et tous les ennemis volants que vous pouvez attraper pour un voyage gratuit pendant que vous sprintez déjà vers votre première cible. Même si vous êtes touché et mourez (et vous mourrez souvent), il est toujours très rapide de réessayer la section, et la suite est certainement plus indulgente avec ses points de contrôle que le premier jeu.

L’exploration et le combat dans Ghostrunner II sont étroitement liés. Vous devez rechercher des jetons pour améliorer votre tableau de mise à niveau, utiliser plus de compétences et acquérir de l’expérience au combat. Vous disposez d’un espace de mise à niveau limité en fonction de la taille de votre carte de mise à niveau.

Ce que j’ai vraiment apprécié, ce sont les nouvelles énigmes de mouvement introduites par One More Level. Certaines des meilleures énigmes étaient celles où je devais activer ou désactiver des points de traversée lors de mes déplacements. Dans un casse-tête, regarder le prochain rail de mouture et appuyer sur un bouton l’activerait mais désactiverait le mur le long duquel je courais actuellement. L’astuce consistait alors à chronométrer mes mouvements, en activant le prochain point de traversée au moment où je sautais vers celui-ci. Le résultat final a été une série de mouvements électrisants qui m’ont fait me sentir comme un véritable ninja au gros cerveau.

Ghostrunner 2 présente une moto à peu près au milieu de l’histoire et pendant les 10 minutes suivantes, vous courez à travers des couloirs étroits et des structures tubulaires, remontant littéralement les murs et autour de l’intérieur des tuyaux, tout en esquivant, en tirant sur des ennemis explosifs et en voyageant à une vitesse vertigineuse.

C’est dommage, car la Moto n’est pas assez exploitée, alors que celle-ci offre un très bon moment d’action et de rapidité.

Ghostrunner 2 – TEST PC : Affûter une nouvelle fois votre katana dans cette suite saisissante

Direction artistique et Design : Un monde Cyberpunk

Niveau direction artistique, les zones et l’environnement sont magnifiques et les différentes missions offre un level design unique pour chaque mission.

La DA de Ghostrunner 2 élève l’expérience de jeu à des sommets esthétiques impressionnants. Dès les premiers instants, le jeu plonge les joueurs dans un univers cyberpunk saisissant, où la dystopie rencontre l’esthétique futuriste avec une élégance remarquable.

Les environnements post-apocalyptiques sont magnifiquement rendus, offrant des paysages urbains délabrés, mais d’une beauté sinistre. Les néons vifs et les éclairages dynamiques ajoutent une profondeur visuelle, créant une atmosphère immersive qui transporte les joueurs au cœur de ce monde cybernétique. Chaque niveau est un tableau visuel dynamique, avec des contrastes saisissants entre les zones éclairées et les recoins sombres.

Les personnages, y compris le protagoniste, Jack, sont conçus avec un mélange de style cyberpunk et d’esthétique ninja. Leurs mouvements fluides et acrobatiques ajoutent une dimension artistique à l’action, créant des séquences lors des combats rapides.

Les détails soignés des décors, des câbles dénudés aux panneaux d’affichage lumineux, renforcent l’immersion dans cet univers cybernétique. Les effets visuels, tels que les éclairs lumineux des compétences spéciales et les éruptions de couleurs lors des combats, ajoutent une couche supplémentaire d’émerveillement visuel.

En résumé, la direction artistique de Ghostrunner 2 est une fusion impressionnante de design cyberpunk et de visuels captivants. Elle contribue de manière significative à l’expérience globale, créant un monde visuellement charmant qui complète parfaitement l’intensité du gameplay.

La bande-son de Ghostrunner 2 est une expérience auditive exceptionnelle qui accompagne brillamment l’action frénétique et l’esthétique cyberpunk du jeu. Composée avec maîtrise, la musique ajoute une couche immersive supplémentaire à l’expérience globale, capturant parfaitement l’essence de l’univers futuriste et l’énergie palpitante des combats.

Dès les premières notes, la bande-son établit une atmosphère captivante, mêlant des éléments électroniques, synthwave et cyberpunk d’une manière unique. Les rythmes palpitants et les basses puissantes rythment les séquences de parkour et de combat, synchronisant habilement la musique avec les mouvements acrobatiques du protagoniste. Les mélodies dynamiques créent une synergie parfaite avec l’aspect rapide et intense du gameplay.

En fin de compte, la bande-son de Ghostrunner 2 n’est pas simplement un accompagnement musical, mais plutôt une pièce maîtresse qui élève l’expérience globale. C’est une fusion magistrale de sonorités électroniques modernes et de rétrofuturisme, créant une toile sonore de bonne qualité.

Conclusion et avis

Cybernétique
0%

Ghostrunner 2 est un véritable coup de cœur, c’est une belle suite malgré quelques faiblesses. On vous recommande Ghostrunner 2 si vous êtes fan des univers cybernétique, futuriste avec une touche de cyberpunk et que vous êtes prêt à relever la difficulté que le jeu vous impose.

L'avis de notre partenaire Altis

Vous pouvez également retrouver les premières impressions de notre partenaire Altis avec la vidéo ci-dessous.

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Aurélia Hay
2 mois il y a

Je dois justement le commencé et contente de lire que le jeu est bon je vais prendre du plaisir à le découvrir.

Alex Bdrn
Administrateur
2 mois il y a
Répondre à  Aurélia Hay

On a hâte d’avoir ton retour 🙂

À lire aussi :
Derniers articles publiés :
Partenaires :
  • Retrouvez sur Youtube Altis, créateur de contenu gaming basé à Amsterdam

Affiliation :

*Lorsque vous effectuez un achat dans les 7j après avoir cliqué sur ce lien, le Presseplay reçoit une commission. Veillez à bien accepter les cookies commerciaux pour valider l’achat affilié.

Tout sur nos jeux phares :
Partager l'article :
Facebook
Twitter
LinkedIn
Reddit
WhatsApp
Email