Destiny 2 – Bungie : Final Shape et Marathon décisifs pour l’avenir du studio et ses employés

Destiny 2 : Les objectifs de Bungie pour l'année 2023

Suite à la vague de licenciements ayant eu lieu chez Bungie, quelques anciens et actuels employés du studio se sont exprimés chez IGN sur le futur du développeur de Destiny 2 et les raisons de ces licenciements.

Sony sur le point d'absorber complètement Bungie

Bungie reste, malgré son rachat par Sony en juillet 2022, un sutdio de développement complètement indépendant. Son conseil d’administration est cependant lui divisé entre des représentants à la fois de chez Bungie, comme son PDG Pete Parsons, et des représentants de Sony, comme Hermen Hulst, directeur des studios PlayStation ou Eric Lempel, vice-président senior de Sony.

Mais au regard de la situation actuelle du studio, ses licenciements massifs (8% des effectifs totaux) et sa lente descente aux enfers quant aux conditions de travail et aux budgets, plusieurs employés se sont exprimés. Selon eux, ce pouvoir partagé ne durera pas éternellement, et dépend de la complétion des objectifs financiers de Bungie. Si ceux-ci ne sont pas atteints, Sony serait autorisé à dissoudre le conseil d’administration actuel pour prendre le contrôle de l’entreprise.

On comprend donc que les réussites de Final Shape, la prochaine extension de Destiny 2 reportée à juin 2024, ou de Marathon, prochain projet de Bungie, portent le studio à bout de bras et pourraient bien être décisifs quant à son avenir.

Réduire les coûts à tout prix

C’est face à cette menace de dissolution et donc d’absorption complète par Sony que Bungie a dû effectuer de nombreuses coupes budgétaires. Celles-ci sont entre autres passées par le licenciement d’une centaine de personnes, dont soit-dit-en-passant un grand nombre étaient des community managers plutôt appréciés et fer de lance de nombreux efforts d’inclusion et de soutient aux employés, mais pas que. On peut aussi parler du gel des embauches, ou des réductions de budget qualité de vie des employés (budget voyage, primes, cours de cuisine, programme de déjeuners, ajustements annuels de la rémunération, cartes-cadeaux pour les anniversaires…). De quoi bien donner envie de travailler. Et c’est le constat que l’on peut faire : selon les sources d’IGN, le moral des troupes est en chute libre, et l’ambiance “écrasante” au sein du studio.

Parallèlement, la direction ne semble pas faire de grands efforts pour maintenir des conditions de travail agréables. Selon les employés interrogés, les équipes ont fait face à une grande indifférence, voire de l’hostilité de la part de la direction. Cette dernière aurait également réitéré ne pas pouvoir garantir qu’il n’y aurait pas d’autres licenciements si Final Shape n’atteignait pas les objectifs. Bungie ne semble cependant pas envisager les réductions de salaire pour éviter les licenciements.

Vers l'externalisation des actions

Les employés de Bungie ayant parlé chez IGN ont également fait part de leur inquiétude quant l’évolution vers l’externalisation, que les réductions des coûts révèlent du même coup.

C’est notamment le domaine de l’assurance qualité qui voit une grande part de son processus externalisé.

Nous savions Bungie fier de son armée de testeurs d’assurance qualité interne, quand de manière générale dans le domaine du jeu vidéo l’externalisation est une pratique courante. On pouvait cependant entrevoir le début de ce turn-over depuis quelques mois, suite à quelques départs et licenciements dans l’équipe d’assurance qualité, qui est alors devenue un mélange de personnes externes et internes.

Cette équipe ne semble pas attirer la considération de la direction, celle-ci leur donnant toujours plus de responsabilités et de charge de travail, toujours selon les employés interrogés. Les responsables du contrôle qualité auraient même été qualifiés de “non-développeurs”.

Toutes ces différentes décisions et traitements des employés renforcent de plus en plus le sentiment de guerre entre ceux “d’en haut” et la masse productive. Les uns et les autres ne se font plus confiance, là où Bungie continue de vanter une politique “tournée vers les gens” depuis plusieurs années, bien que l’illusion ne prenne plus depuis longtemps.

L’avenir du studio et de ses employés dépend de la réussite de ses prochains projets, Final Shape et Marathon, afin de rétablir une stabilité financière, une confiance mutuelle et une indépendance vis-à-vis de Sony.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
À lire aussi :